Ellen Datlow Livre Blanche Neige Rouge Sang Télécharger PDF Gratuit

Ellen Datlow Livre Blanche Neige Rouge Sang

Téléchargement des nouvelles livre gratuits, eBook gratuit Ellen Datlow Livre Blanche Neige Rouge Sang.

Blancs comme la neige, les contes de fées riment avec Fantasy ; rouges comme le sang, ils riment avec Horreur. Ellen Datlow et Terri Windling ont demandé à dix-sept auteurs anglo-saxons parmi les plus célèbres de réinventer les contes de fées de notre enfance pour un public adulte. Histoires de trolls, d'ogres ou de princes-crapauds semant la con.


Telecharger livre gratuit (uploaded.net - rockfile.co - turbobit.net)

ellen-datlow-livre-blanche-neige-rouge-sang.zip


Où comment revisiter les contes (Grimm, Andersen, …) bien loin des standards Disney.
J'ai ce recueil dans dans ma PAL depuis 1 an environ, c'est un don de mon ex-belle-mère. Si Kateginger ne me l'avait pas pioché pour Mars, je crois qu'il aurait fini par prendre la poussière. Et pourtant, c'est moi qui l'ais choisi dans sa bibliothèque puisque j'apprécie les contes. Je voulais vérifier si leur version revisitée me plairait autant. Par ailleurs, je ne suis pas une grande fan des nouvelles, à part quand il s'agit d'un regroupement de différents auteurs qui nous permet de découvrir leur style. Cette lecture a finalement été un peu mitigée suivant les contes.
Nous avons donc 17 contes dans ce recueil, revisités par différents auteurs dont certains connus : Tanith Lee, Neil Gaiman et Patricia A. McKillip. Pour chacun d'entre eux, je donne un petit avis suivant l'histoire, le style et/ou la ressemblance avec l'original. Cela dépendait de mon humeur à la fin de chaque lecture de conte.

- « Perce-Neige » ou « Blanche Neige » dans un monde futuriste où les maisons sont totalement automatisées. J'ai été très étonnée de la logique de l'auteur. Je ne connais pas tous les contes mais c'est agréable de les redécouvrir de cette façon-là surtout quand ils riment avec Fantasy. Je m'attendais un peu au pire avec la 2ème partie de ce recueil.

- Nous avons également un remake de « La Lune morte », je ne connais pas du tout mais j'ai adoré le style de l'auteur. Cela m'a donné envie de découvrir plus sa bibliographie.

- Pour « Le Haricot géant », on y retrouve un Jack adulte et aigri qui fait tout en dépit du bon sens. Mis à part ça, l'histoire ne m'a pas permis d'apprécier le style de l'auteur.

- Il y a aussi « Carmina » ou « Le Petit Chaperon Rouge » en version très moderne et adulte où le loup est un homme distingué et les femmes sous sa coupe sont loin de se douter ce dont il peut être capable.

- Kathe Koja nous livre une toute autre version du « Petit Chaperon Rouge ». Elle est pour le moins inattendue, même si à la fin je commençais à me douter de la tournure que ça allait prendre.

- « La fille de Gothel » ou le conte de « Raiponce » en version très adulte.

- « Pistil » ou le conte de Poucette, qui m'a été expliqué peu de temps avant ma lecture et ça m'a permis d'y voir les différences. Il a vraiment modifié le conte d'origine d'une drôle de façon…

- « Le Petit Poucet » n'est pas mon conte préféré de base, mais là, encore moins.

- « Les enfants substituées » ont failli me faire abandonner la lecture de ce recueil car l'atmosphère y est beaucoup trop morose et glauque. J'ai été obligée de faire une petite pause et de passer par la lecture de quelques mangas pour arriver à lire les derniers contes.

- « Le pont du troll » se laisse lire mais il est très bizarre.

- « Comme les voix d'une chorale d'anges » a un univers vraiment curieux. Je ne connais pas le conte d'origine même s'il me semble qu'il me dise quelque chose.

- « Chaton » a été découvert en partie grâce à Grimms Manga mais je doute que cela soit la version originale du « Chat botté ». Celui-ci est très intéressant, il donne envie d'en découvrir plus de cette auteur (Friesner).

- « Le cercueil de verre » me fait beaucoup penser, en plus court, à « Enchantement » d'Orson Scott Card. J'avais toujours cru que c'était lié à « La Belle au Bois dormant » mais il semblerait que non. Celui-ci se déroule en Italie, à la fin du XVème siècle.

- « Miettes et cailloux » a été une curieuse histoire, je ne m'attendais pas du tout à cette fin.

- « Couteaux » est un poème sur « Cendrillon », il était très étrange.

- Heureusement que « La reine des neiges » était le dernier conte car à lire trop de contes modifiés bizarrement, je finissais par saturer. Celui-ci aussi a été bizarre à lire, je n'ai pas du tout accroché à l'histoire.
Comme vous l'aurez compris, la lecture de ce recueil a été plutôt mitigée, ça a beaucoup dépendu des histoires et des imaginations des différents auteurs. Pour certains, j'ai adoré les découvrir et pour d'autres, il me tardait juste de finir le conte sans forcément y retenir grand-chose mis à part des ambiances bizarres. Ils devaient sans doute faire partis des contes rimant avec Horreur, vraiment pas ma tasse de thé. Dommage car beaucoup d'auteurs sont des inconnus malgré les petites biographies avant chaque début de conte, certains semblent être connus dans la réécriture de contes. Si vous êtes amateurs de contes plus ou moins connus et revisités, je vous conseille de découvrir ce recueil qui est loin d'être récent mais dont les auteurs ne sont pas forcément plus connus. Pour ma part, dès que je pourrais, je vérifierai les bibliographies françaises des différents auteurs dont le style m'a plu car j'ai bien peur que pour la plupart, ils ne soient connus que dans leur pays d'origine (Canada ? USA?). Si c'est possible, j'aimerais bien découvrir ce qu'ils ont fait d'autres. Petit couac de cette vieille version, quelques coquilles ont été oubliées par l'éditeur, principalement des problèmes d'accords (il bougeaient, un vieille homme) et des fautes d'inattention (bon pour bond, voies pour voix, pause pour pose, …).
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)

autres livres classés

page hit counter