Colson Whitehead Livre Nickel boys

Colson Whitehead Livre Nickel boys

Télécharger et lire des livres en colson-whitehead-livre-nickel-boys.txt, son moyen facile de diffuser Colson Whitehead Livre Nickel boys livres pour plusieurs appareils. Regarder le livre colson-whitehead-livre-nickel-boys.pdf.

Dans la Floride ségrégationniste des années 1960, le jeune Elwood Curtis prend très à cœur le message de paix de Martin Luther King. Prêt à intégrer l'université pour y faire de brillantes études, il voit s'évanouir ses rêves d'avenir lorsque, à la suite d'une erreur judiciaire, on l'envoie à la Nickel Academy, une maison de correction qui s'engage à faire des délinquants des « hommes honnêtes et honorables ». Sauf qu'il s'agit en réalité d'un endroit cauchemardesqu...


Colson Whitehead Livre Nickel boys

Couronné en 2017 par le prix Pullitzer de la fiction pour son remarquable roman Underground Railroad à propos de l'esclavage noir au XIXème siècle, Colson Whitehead ne s'imaginait certainement pas recevoir de nouveau cette prestigieuse récompense pour son tout dernier ouvrage : Nickel Boys.

Triomphe public et critique Outre-Atlantique, Nickel Boys fictionnalise un fait réel pour dépeindre la cruauté de la société américaine à l'égard des Noirs au moment même des grandes contestations raciales menées par Martin Luther King. Un nouveau tour de force qui ne laissera personne indifférent.
Une histoire américaine…

Le 1er janvier 1900 s'ouvre la « reform school » Arthur G. Dozier School for Boys dans la ville de Marianna en Floride.

Sous le terme de « reform school » se cache en réalité une sorte d'institution pénale pour jeunes délinquants (ou censés l'être) maquillée en école de la dernière chance.

Plus de cent ans plus tard, en 2009, une enquête est diligentée sur place après une inspection d'établissement accablante. Progressivement, l'Amérique découvre avec horreur que derrière l'école pour adolescents se cache en vérité un lieu de sévices et de tortures où des tombes anonymes symbolisent l'ultime vestige de cent jeunes vies assassinées durant les nombreuses années d'activité de l'institution. Les plus récentes investigations révèlent même que le nombre de victimes seraient bien plus élevées…

C'est seulement dans les années 2010 que l'horreur se révèle publiquement aux américains…et à Colson Whitehead durant l'été 2014. Il décide dès lors d'en tirer une fiction pour rendre hommage aux adolescents noirs enfermés à la Dozier School notamment durant les terribles années de la ségrégation raciale.
Une histoire noire américaine

1962 aux États-Unis. le jeune Elwood, garçon noir américain ordinaire élevé par sa grand-mère, Harriet, découvre pour Noël les paroles du révérend Martin Luther King à travers un disque de son discours à Zion Hill.

Pour la première fois dans sa vie, Elwood « rencontre » quelqu'un qui met des mots sur ce qu'il pense et sur ce qu'il endure en tant que Noir.

Ce qui va changer toute son existence.

C'est en faisant la plonge à l'hôtel Richmond alors qu'il n'a que douze ans qu'Elwood mesure l'étendue de la cruauté des autres et du monde qui l'entoure. Pourtant, grâce à son professeur d'histoire, Mr Hill, Elwood comprend que la lutte est possible contre la tyrannie des blancs et qu'un monde nouveau s'offre à lui grâce à l'enseignement.

Faire des études lui permettra de briser le cercle terrible de la ségrégation en place… jusqu'à ce que, sur un malentendu, Elwood n'atterrisse à Nickel, une « reform school » où les jeunes sont mis au pas avant d'être renvoyés dans la société. du moins, officiellement.

Nickel jouit d'une terrible réputation parmi les jeunes qui y entrent mais, de prime abord, Elwood ne la trouve pas si redoutable que ça. Séparé en deux campus, l'un pour les Blancs et l'autre pour les Noirs, Nickel reproduit le système de ségrégation racial du monde extérieur avec une violence et une injustice décuplées. À l'abri des regards extérieurs, les surveillants et autres superviseurs s'en prennent aux élèves sans aucune pitié. Même l'idée de tuer des adolescents ne les arrête pas, encore moins si ce ne sont que des nègres sans valeur aucune.

Elwood va alors devoir choisir entre courber l'échine et attendre la fin de son séjour…ou trouver un autre moyen pour s'échapper de l'école.

Grâce à Turner, son plus fervent ami et truculent personnage, Elwood tente de survivre tant bien que mal pour pouvoir déjouer le destin qui semble pourtant écrit par avance. Lorsque Spencer et les autres viennent l'emmener pour la première fois à la White House et lorsqu'ils s'acharnent sur lui avec un fouet couvert de sang, Elwood comprend que l'enfer ne fait que commencer…
Une histoire de la ségrégation raciale

Grâce à Nickel, double fictionnel de la Dozier School, Colson Whitehead reconstitue minutieusement (n'oublions que l'homme est journaliste et qu'il s'est richement documenté avant de rédiger cette histoire) la terrifiante existence des enfants piégés au sein de l'établissement.

En déconstruisant les espoirs de ceux qui y rentrent (on leur dit d'abord qu'ils pourront sortir s'ils se conduisent bien) et en montrant la totale injustice du système, l'écrivain américain synthétise toute l'horreur de la ségrégation raciale des Noirs aux États-Unis à l'époque. La chose nous apparaît encore plus terrible ici puisqu'il s'agit, en plus, d'enfants et d'adolescents.

Sacrifiés sur l'hôtel d'un sadisme et d'une cruauté assumées, les Noirs de Nickel n'ont plus d'espoir ou presque. le temps d'un combat de boxe opposant le champion du campus Blanc à celui

autres livres classés